TMS Pros : la sécurité de nos collaborateurs, notre priorité

TMS Pros : la sécurité de nos collaborateurs, notre priorité-Bulle d'air-Knauf Industries

Notre site de production ST ETIENNE DE ST GEOIRS (Isère), a remporté le concours national « TMS Pros de l’Assurance Maladie - Risques Professionnels », organisé par la Carsat Rhône-Alpes.

 

POURQUOI L’USINE S’EST-ELLE ENGAGÉE DANS LA DÉMARCHE TMS PROS ?

Cette usine fabrique des pièces en polystyrène expansé (PSE) moulé. Son atelier comprend 20 presses (pour environ 700 articles) et mobilise 33 collaborateurs « Knaufiens ». tms pros

Dans un secteur industriel comme le nôtre, les opérations de manutention sont manuelles, dans de très grandes quantités avec de très grands contenants (légèreté du produit). Ainsi, la volumétrie, les gestes répétés et la manipulation d’outils, confrontent nos opérateurs à des sollicitations importantes et régulières, provoquant des Troubles Musculo–Squelettiques (TMS).

A cela s’ajoute l’évolution du marché du PSE qui a eu des conséquences sur nos métiers. Nous ne fabriquons plus uniquement de simples calages ou de caisses à poissons. De fait, la conception de solutions techniques, innovantes et compétitives a engendré une augmentation exponentielle du formalisme des consignes de travail et de complexité d’exécution des tâches.

Alors depuis 2009, l’unité de fabrication a vu émerger des déclarations de TMS d’agents de conditionnement. L’issue de ces dernières a été à plusieurs reprises, le départ pour inaptitude. Ce phénomène étant favorisé par la moyenne d’âge des opérationnels (moyenne de 41 ans) et l’ancienneté (moyenne de 15 ans).

Par conséquent, une prise de conscience a eu lieu en 2013. Le programme de prévention des TMS de la Carsat Rhône-Alpes y est pour quelque chose. En l’intégrant, l’usine a pris connaissance de l’ensemble des facteurs favorisant cette pathologie, qui peuvent parfois se combiner.

 

COMMENT L’USINE A-ELLE MIS EN ŒUVRE LA DÉMARCHE TMS PROS ?

D’abord il y a eu ce déclic et ensuite, l’implication de la direction de l’usine. Grâce à ces deux facteurs, une nouvelle dynamique a vu le jour au sein de l’entreprise.

En premier lieu, cela s’est concrétisé par une politique de formation de concert avec les Ressources humaines :

  • 2 personnes de l’encadrement ont été formées par la Carsat en 2013 ;
  • Le responsable QHSE a suivi une formation en ergonomie (DFSEA – Université de Lyon) en 2015 ;
  • Il a également suivi une formation de préventeur sécurité (Carsat Rhône-Alpes) en 2016-2017.

En parallèle, la direction de l’usine a rencontré l’ensemble du personnel lors de 2 réunions par an. En définitive, la sécurité était l’objectif N°1 dans la politique de l’usine.

Enfin, un binôme constitué du responsable de production (opérationnel) et du responsable QHSE (démarche et formalisme) a été relais auprès des responsables d’équipe, engendrant un meilleur dialogue avec les opérateurs et une meilleure écoute de leurs problématiques.

L’association de ces efforts et la contribution de chacun ont permis la mise en place d’actions concrètes et correctives, telles que :

  • Formations des équipes aux bonnes pratiques ;
  • Accompagnement au poste pour leur faire acquérir de nouvelles compétences ;
  • Prise en compte de la pression psychologique générée par l’activité en ciblant les causes réelles et profondes des TMS pour les traiter de façon efficace ;
  • Utilisation de moyens de dépistage et de diagnostic des TMS ;
  • Modifications de certains processus, de certains postes de travail à l’atelier de fabrication afin de résoudre des problématiques qui engendrent : perte de temps, déplacements inutiles, pénibilité, douleurs, fatigue, perte de vigilance ;
  • Déploiement de la démarche sur l’ensemble des autres services ;
  • Actions menées avec les fournisseurs et les clients.

 

QUELLES SONT LES CONSÉQUENCES POSITIVES ?

Au niveau de l’usine, les efforts de l’ensemble des collaborateurs ont payé :

  • Aucune déclaration MP depuis 2016 ;
  • Le niveau de risque évalué par les opérateurs s’est avéré faible (selon une étude des risques psycho-sociaux, menée auprès des salariés) ;
  • L’ambiance est plus saine au sein des équipes terrain ;
  • Le dialogue avec le staff usine a été rétabli et leur mobilisation est unanime ;
  • La réduction du nombre d’arrêts de travail a été significative sur les 2 dernières années ;
  • Le taux d’utilisation des outils d’aide à la manutention est proche de 100%.

L’ensemble de ces réussites a été matérialisé par un trophée décerné à l’usine le 07 novembre 2018 au salon Expoprotection (porte de Versailles) et symbolisé par la reconnaissance et le soutien dont nous fait preuve la Carsat Rhône-Alpes.

Pour ne pas s’arrêter en si bon chemin, l’usine continue de participer aux rencontres organisées par la Carsat dans le but de veiller à ce que ce climat reste inchangé !

Au niveau du marché « Solutions Industrielles », la démarche de prévention des TMS a fait émerger :

  • La conception d’une gamme de produits innovants : ISymoov®;
  • Son positionnement percutant : être le leader de la manutention légère ;
  • La création d’une marque identitaire : Bulle d’air®.

Au sein de la division Knauf Industries, la prise de conscience liée aux TMS s’est révélée globale lorsque la direction a annoncé la sécurité comme étant l’objectif n°1 dans la politique des usines.

Enfin, à l’échelle du groupe Knauf, la direction a décidé que sa priorité industrielle est la sécurité au travail (« safety first »).

 

Toutes les actualités